Point de vue
September 7, 2022

Quelles sont les attentes des acteurs économiques bretons en termes d’accompagnement et de financement de leurs projets innovants?

La semaine dernière, à l’occasion de la 3 édition du Forum Économique Breton dont nous étions partenaires aux côtés de Sodero Gestion, nous dévoilions les résultats de notre étude autour de l’Innovation en Bretagne.

Un temps fort en présence de Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne, et Christophe Pinault, Président du Directoire de la Caisse d’Épargne Bretagne Pays de Loire. Eux s’engagent en faveur de l’innovation et des transitions.

Et qu’en est-il plus globalement sur le territoire ? Nous vous partageons le point de vue de 150 acteurs bretons.

Pourquoi cette étude ?

Implantés en Bretagne depuis l’année dernière, et adossés au nouveau fonds Sodero Venture, nous souhaitions confirmer notre rôle accélérateur-investisseur régional en participant activement au Forum Économique Breton et en lançant notre étude à cette occasion.

Notre enjeu : mieux connaître les attentes des acteurs locaux, plus particulièrement en termes d’accompagnement et de financement de leurs projets innovants, pour mieux y répondre.

C’est ainsi que nous avons sollicité nos écosystèmes et collecté 150 réponses de décideurs du territoire, pour 41 % provenant de startup et scale-up, 28 % de PME, ETI ou grands groupes, 28 % d’organismes d’accompagnement ou financement de l’innovation (publics comme privés) et pour 3 % d’entités publics (hors structures d’accompagnement). Tous implantés en Bretagne et représentant des secteurs d’activités très variés.

Quelques exemples d’entreprises et organismes ayant participé à l’étude : Nokia, Colas, Digitaleo, Niji, Delta Dore, RATP Dev, Distillerie Warenghem, Sipa Ouest France, BPGO, Caisse d’Épargne, Go Capital, Épopée Gestion, Business Angels 35, Club des prophètes, BPI France, Initiatives Rennes, France Active Bretagne, BDI, Le Poool, Technopole Anticipa, le Village by CA, French Founders, In extenso, Yao Bretagne, Inria Rennes, Klaxoon, Unitee, l’eclozr, Treebal…

Pour exprimer leurs enjeux actuels, ils citent les mots clés suivants (toutes typologies d’organisations confondues) : croissance, développement international, pérennité de l’activité, recherche de financement, difficultés de recrutement, souveraineté, transition énergétique, impact environnemental.

Définiriez-vous votre entreprise / structure comme innovante ?

C’est une note moyenne de 5/6 qui ressort du sondage !

Avec une forte innovation technique (54 %) et un objectif de transformation des usages (45 %), mais également des projets orientés pour 26 % vers une transition environnementale et pour 20 % vers une innovation sociale ou sociétale.

Les entreprises interrogées ou accompagnées par un organisme participant à l’étude dédient en moyenne 35 % de leur budget à l’innovation (58 % pour les startups et scale-ups).

Elles financent leur innovation à :

• 49 % grâce aux financements et subventions publiques

• 33 % par le biais de financements bancaires

• 58 % en autofinancement partiel ou total

• et 23 % ont déjà ouvert leur capital à des investisseurs

Ces sources de financement se cumulant pour une grande majorité des répondants.

Avec des collaborations majoritairement régionales et entre entreprises pour mener à bien ces projets d’innovation.

Quels sont les atouts bretons ?

Les personnes interrogées reconnaissent à la Bretagne de forts atouts en termes de :

• cadre de vie et attractivité du territoire ;

• compétences techniques et stratégiques pour la Bretagne (cyber, mer, agro-agri…), notamment grâce aux pôles universitaires ;

• tissu économique dynamique et propice à l’innovation en termes de réseaux, de partenariats publics-privés ou d’accompagnement et financement des projets d’innovation.

Et, la grande question : que manque-t-il en Bretagne pour favoriser encore plus l'innovation ?

Cinq grands axes de réflexion ressortent de ce sondage :

• Capitaliser encore plus sur ces atouts bretons pour optimiser l’offre sur le territoire. Bonne nouvelle ! Pas besoin de tout revoir… nous pouvons simplement faire encore mieux !

• Donner à voir ces atouts. 

• Enrichir nos écosystèmes de nouveaux talents, entreprises et fonds extérieurs notamment.

• Envisager des solutions structurelles en termes de transport et d’immobilier par exemple pour une meilleure diffusion du dynamisme économique.

• Revisiter l’offre de financement de l’innovation, tant publique que privée, avec des fonds plus thématiques, mieux dotés et plus engagés en phase d’amorçage.

De belles pistes à explorer ! 

Chez Sodero Gestion et Novapuls, nous prenons d’ores et déjà notre part et préparons de nouvelles offres dans ce sens.

À vos réflexions, vous aussi, amis lecteurs, pour participer à transformer la Bretagne !

Bonne réflexion et au plaisir d’échanger et œuvrer ensemble.

Articles similaires