Lunchboss
19/2/2019

Lunch Boss #5 - A table avec Guillaume Rolland de Sensorwake

Guillaume en quelques motsNous avons eu le plaisir d’accueillir Guillaume Rolland autour de notre table. Guillaume, inventeur dans l’âme, a développé un réveil olfactif « Sensorwake » pendant son année de terminale et s’est présenté au concours google Science Fair.

C’est à partir de cette place de finaliste et son prix gagné au CES de Las Vegas que sa vie d’entrepreneur précoce a commencée.Il a financé la commercialisation de ses deux premières versions sur Kickstarter pour ensuite enchaîner ses levées de fonds. Guillaume nous a expliqué comment il a réussi ce beau pari d’entrepreneur avec un modèle BtoC  et son jeune âge.

Il est revenu sur 3 de ces plus gros challenges d'entrepreneur : (1) la levée de fonds, (2) le lancement commercial de son produit et (3) le recrutement.Retranscription de ses tips, merci Guillaume!Les tips de Guillaume

  1. Lors des premiers tours de table, il est bien d'harmoniser et de diversifier autant que possible les types d'investisseurs (Bas, capital risque, industriel,..)
  2. Si on choisit un investisseur industriel, il est important de s’assurer qu’il reste minoritaire, qu’il ne bloque pas l’entrée d’autres actionnaires dans le futur et qu'il ne réclame pas d'exclusivité commerciale (c'est d'ailleurs préférable que ce soit un fournisseur plutôt qu'un client)
  3. Lorsque l'on manque d'expérience en levée de fonds et de temps et que l'on a une mauvaise réaction au stress, il peut être utile de passer par un leveur de fonds. Il apportera notamment une expertise sur les sujets complexes du pacte d'actionnaires et saura mieux défendre le dossier. Il a travaillé avec Smart entrepreneur qui fonctionne uniquement au success fees.
  4. Le meilleur moment pour lever des fonds est septembre. Eviter l'été et fin décembre.
  5. Il ne faut pas viser une valorisation trop importante au premier tour de table car ça fait perdre du temps à tout le monde et si elle est surévaluée au 1er, les investisseurs se relueront au 2è avec les clauses de ratchet
  6. Il est important de faire du prêt bancaire et un effet de levier BPI dès que les investisseurs ont signé la LOI pour la levée de fonds. Ne pas attendre afin d'être en position de négociation confortable avec les banques.
  7. Quand tu lèves des fonds, tu t'achètes du temps qu'il faut bien utiliser pour (1) monter une équipe, (2) préparer ta phase commerciale et (3) préparer ta 2è levée de fonds
  8. Il faut rapidement s’entourer et créer une équipe solide. Les meilleurs recrutements de Guillaume se sont avérés être des candidatures spontanées ou des recommandations, très souvent d’anciens parisiens. Pour le recrutement de profils difficiles à trouver et des C-level, faire appel à des cabinets de recrutement n'est pas une mauvaise idée mais il faut bien le choisir selon le besoin.
  9. Il faut vite sortir une V1 de son produit et l'améliorer grâce au retour de ses premiers clients. "Si tu sors un produit parfait, c'est que tu l'as sorti trop tard" (Ried Hoffman de Linkedin). Le produit s’améliore pendant sa commercialisation.

Le bonus tips de Guillaume sur la levée de fondsLes bonus chiffrés de Guillaume :

  • quand tu conçois du hardware, il faut marger minimum à x5
  • quand tu lèves des fonds, quelque soit le montant de la levée tu perds souvent 20/30% du capital donc il faut bien calculer ton besoin de financement
  • un mauvais recrutement coûte entre 20k€ et 30k€

Articles similaires